éditions Théâtrales

Édition papier (2013) 15,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 29/07/2015

Théâtre/Public n° 208. Penser le spectateur

Faisant dialoguer artistes et universitaires, ce numéro porte sur les scènes du XXe et du XXIe siècles pour examiner la place qu’y occupe le spectateur et en explorer les enjeux esthétiques et politiques.

Paru en 2008, l’ouvrage de Jacques Rancière, Le Spectateur émancipé, a eu un impact particulièrement important dans le champ de l’esthétique comme dans celui des arts du spectacle. Or le postulat offensif d’un « spectateur émancipé » ouvre sur un champ vertigineux de questionnements :

Que peut encore la pensée, celle de l’artiste comme celle du commentateur, une fois reconnue, légitimement, à chaque spectateur la capacité de construire sa propre trajectoire à partir d’une œuvre donnée ?

Que pouvons-nous encore penser du théâtre et de ses pouvoirs, dès lors que l’on accepte que l’essentiel de l’activité spectatrice se déploie indépendamment de la représentation, au gré des associations de chacun ?

Inauguré par un long entretien avec Jacques Rancière, ce numéro de Théâtre Public associe approches panoramiques et études de cas, tout en réservant une large place à la parole des praticiens (Nicolas Bouchaud, Julie Brochen, Éric Didry, Jean Jourdheuil, Benoît Lambert, David Lescot, Marie-José Malis)

Sommaire du numéro :
Olivier Neveux et Armelle Talbot : Avant-propos

1. Poétiques du spectateur
Les scènes de l’émancipation Entretien avec Jacques Rancière
Christian Ruby : Critique de la raison spectatrice, Jacques Rancière et les discours sur le spectateur.
Thomas Voltzenlogel : Le contrebandier et le braconnier : le spectateur comme auteur .
Olivier Neveux : Une conception tactique et stratégique du spectateur ? Quatre propositions sur la politique et le théâtre.
Jean-Marc Lachaud : En quel sens l'expérience esthétique participe-t-elle à la longue marche pour l’émancipation (individuelle et collective) ?
Klaas Tindemans : Regard et réalité. Le spectateur du théâtre documentaire.
Laetitia Dumont-Lewi :Le spectateur apprivoisé.
Les paradoxes de Dario Fo, entre animal politique et bête de scène.
Marion Boudier : Des dramaturges «ignorants» ?
Pensée et poétique de la réception chez Michel Vinaver, Oriza Hirata et Joël Pommerat.
Bérénice Hamidi-Kim : La réception de Rwanda 94 : contresens, mètisou malentendu ? Pour une approche interactionniste de la relation œuvre / spectateur critiques.
Diane Scott : «Public» Table ronde avec Jean Jourdheuil, Benoît Lambert, David Lescot et Marie-José Malis portfolio

2. Pratiques spectatrices
La séance du spectateur Entretien avec Nicolas Bouchaud et Éric Didry «La première place»
Entretien avec Julie Brochen
Christian Biet : Le spectateur/ les spectateurs. Pour une posture critique de l’hétérogénéité.
Sandrine Dubouilh : L’analyse scénographique, un outil pour «penser le spectateur».
Sophie Lucet : Mémoires et pouvoirs du spectateur.
Thomas Cepitelli : Paroles de spectateurs : enjeux méthodologiques.
Catherine Bouko : La réception du spectateur, entre émancipation et dramatisation
Leila Adham : Une expérience de la chair. Regarder Sur le concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci
Anne Gonon : Le spectateur chahuté : les arts de la rue pour prisme d’observation
Anyssa Kapelusz : Quitter la communauté ? L’écoute au casque dans les dispositifs théâtraux contemporains.
Soutiens
  • Ce numéro est publié avec le soutien de Har-Histoire des Arts et des Représentations, du Théâtre national de Strasbourg, de la Région Alsace, de l'Université de Strasbourg, de l'Institut universitaire de France et de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense