éditions Théâtrales Jeunesse

Arsène et Coquelicot

de Sylvain Levey

Carnet artistique et pédagogique


Carnet mis en ligne en décembre 2019

Carnet rédigé par Annie Quenet, professeure de français retraitée, ex-chargée de mission « Théâtre et spectacle vivant » DSDEN du Cher.

« Certains lecteurs me disent : « C’est drôle et en même temps c’est triste, d’autres me disent l’inverse. » Sylvain Levey – revue Griffon n°217« Théâtre jeunesse côté texte »

Après Cent culottes et sans papiers et Costa le rouge, Arsène et Coquelicot s’inscrit dans ce cycle où, de titre en titre, Sylvain Levey creuse, en de multiples variations thématiques et dramaturgiques, la question de la transmission et de l’engagement - suivant les titres, les deux sont étroitement liés ou l’un domine davantage. Il en va pour lui de son rôle, sa responsabilité d’auteur, de père, vis-à-vis des enfants.

Cette éthique passionnée de la transmission engendre une dramaturgie particulière que le présent carnet tentera de mettre à jour.

Le texte invitera les jeunes lecteurs, à l’image de Mirabelle et Hippolyte, à mener une enquête sur leurs propres origines et sera une formidable ouverture sensible à l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale. Comme à une réflexion sur l’abomination des guerres.

Ajoutons que l’écriture de Sylvain Levey mènera d’évidence à un très riche travail de l’oral, avec des enfants de cycle 3 (CM1/CM2/6ème)

Le texte

Pourquoi Arsène, le vieil oncle d’Hippolyte, a-t-il une fleur tatouée sur le bras ? Pourquoi Coquelicot, l’arrière-arrière-grand-mère de Mirabelle, a-t-elle eu un seul enfant ? C’est une grande et longue histoire.

Mirabelle et Hippolyte ont une dizaine d’années et ils se demandent d’où ils viennent. Au fil des rencontres et des conversations, ces deux jeunes détectives amoureux débroussaillent leurs arbres généalogiques et font ressurgir des souvenirs enfouis. Ils reconstituent ensemble l’histoire de deux amants séparés par la guerre.

L’auteur

Né en 1973 à Maisons-Laffitte, Sylvain Levey est auteur et acteur. Depuis 2004 (année où paraissent Ouasmok ?, aux éditions Théâtrales, et Par les temps qui courent, chez Lansman), il a écrit près de trente textes de théâtre très remarqués, aussi bien pour les enfants ou les adolescents qu’à destination d’un public adulte. La plupart ont été publiés aux éditions Théâtrales et créés par de nombreux metteur·euses en scène et accueillis dans divers lieux.

Il travaille souvent en résidence et répond à des commandes d’écriture, à l’occasion desquelles il aime s’impliquer auprès des structures et de leur public, en France et à l’étranger. Ses textes lui ont valu de nombreux Prix.

Alice pour le moment est traduit en allemand  ; Ouasmok ? en anglais et allemand  ; Pour rire pour passer le temps en anglais, catalan, serbe, tchèque et hongrois.

Son théâtre de l’engagement et de l’envol convoque la sensibilité et l’intelligence du lecteur.

Pour lire sa biographie complète, rendez-vous sur la page de notre site.