éditions Théâtrales

Édition papier (2006) 25,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 27/04/2017

Ce sont des humains qu'il nous faut
316 pages sur le théâtre

Ce sont des humains qu’il nous faut articule 282 documents autour de « Fréquentation », un article de Robert Cantarella, metteur en scène et directeur du Théâtre Dijon Bourgogne de septembre 2000 à décembre 2006.

Ces documents : textes, entretiens et images, tous produits au sein du théâtre, ont été sélectionnés par un comité de rédaction composé de collaborateurs proches de Robert Cantarella. Le projet de cet ouvrage est de revenir sur les six années de mandat du directeur en s’attachant à toujours déborder du cadre strict de ses attributions et de sa pratique de metteur en scène, en s’arrêtant sur quelques uns des questionnements qui ont agité les artistes au cours de cette période, et en s’intéressant plus globalement au fonctionnement des institutions théâtrales que sont les Centres Dramatiques Nationaux.

Le parcours de Robert Cantarella à Dijon est le point de départ de cet ouvrage qui apparaît dès lors comme une exploration, délimitée dans le temps, de ce qui a pu agiter artistes – metteurs en scène, écrivains, chorégraphes… –, philosophes, scientifiques etc. au tout début de ce siècle. Ce sont des humains qu’il nous faut. 316 pages sur le théâtre dépasse le cadre strictement théâtral, tout comme il dépasse le cadre dijonnais : de nombreux collaborateurs internationaux y sont également représentés. L’ouvrage est structuré en 33 chapitres et fait se répondre articles, entretiens, textes de théâtre, documents graphiques, tous inédits.

La proposition graphique de Laurent P. Berger contribue à faire de cet ouvrage non pas un hommage ou une hagiographie, mais une œuvre en soi, une œuvre à lire et à lire à nouveau, un ouvrage de référence à consulter et à annoter et un beau livre, qui se laisse feuilleter à l’envi.

Cet ouvrage transversal pourra intéresser spécialistes et amateurs de théâtre (chercheurs et spectateurs occasionnels) mais également tout « humain » qui cherche à s’approcher d’une pratique artistique, quelle qu’elle soit, telle qu’elle se rêve et se réalise aujourd’hui.

Les 40 auteurs :
Laurent P. Berger, plasticien et scénographe
Christophe Bident, metteur en scène et écrivain-chercheur
François Bon, écrivain et performer
Christophe Brault, comédien
Marie-Pia Bureau, dramaturge et directrice de théâtre
Robert Cantarella, metteur en scène et réalisateur, directeur
Giorgio Barberio Corsetti, metteur en scène italien
Gilles David, comédien
Anja Dirks, directrice de théâtre à Zurich
Stéphanie Farison, comédienne
Frédéric Fisbach, metteur en scène et réalisateur, directeur
Julien Fišera, metteur en scène et dramaturge
Alexis Forestier, metteur en scène et compositeur
Alain Françon, metteur en scène et directeur
Laurent Gaudé, écrivain
Florence Giorgetti, comédienne
Boris Grésillon, géographe
Jean-Pierre Han, critique et chercheur
Béatrice Houplain, metteure en scène
Emmanuelle Huynh, chorégraphe et directrice
Christophe Huysman, écrivain, metteur en scène et comédien
Christophe Honoré, écrivain et réalisateur
Joël Jouanneau, écrivain et metteur en scène
Silke Koltrowitz, journaliste
Johanna Korthals Altes, comédienne
Ludovic Lagarde, metteur en scène
Armando Llamas, écrivain et metteur en scène
Camille Louis, dramaturge
Jacek Maka, comédien
Frédéric Maragnani, metteur en scène
André Markowicz, traducteur
Laure Mathis, comédienne
Gildas Milin, écrivain, metteur en scène, réalisateur et compositeur
Philippe Minyana, écrivain
Marie José Mondzain, philosophe
Luk Perceval, metteur en scène flamand
Travis Preston, metteur en scène américain et directeur
Noëlle Renaude, écrivain
Aline Reviriaud, comédienne
Michel Vinaver, écrivain