éditions Théâtrales

Édition papier (2016) 10,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/04/2017

Les Sidérées

Au petit matin, dans un village isolé en campagne profonde. Chloe, Eileen et Joyce se réunissent pour la vente de la maison de leur frère, récemment décédé. À ce premier choc entre les trois sœurs s’ajoutent les rencontres successives avec trois hommes aux volontés contradictoires. Jo, d’abord, le clochard-poète qui refuse d’abandonner son refuge à des mains étrangères. Theodore ensuite, l’amoureux transi inflexible. Et enfin Alexandre, promoteur idéaliste, surprenant de candeur.

Loin de succomber au tragique de leurs destins, les personnages des Sidérées y font face avec bravoure et humour, sans jamais abandonner ni espoir ni ingénuité. Le jeune auteur Antonin Fadinard revient avec une belle partition pour six acteurs sur le temps qui passe et abîme les rêves, comme une variation sur Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov. Le mal-être de Chloe, Eileen et Joyce répond à l’ennui de Macha, Olga et Irina, dans une même volonté de vivre et de recommencer.

Dans la presse
Unité de temps, de lieu, d’action : le dispositif à l’efficacité éprouvée est au service d’une parole de dévoilement tantôt candide, tantôt féroce, tantôt poétique. Le temps d’une journée, en vingt et une scènes denses écrites dans une langue drue, alerte et imagée, chacun face aux autres confronte sa réalité avec ses rêves. On pense bien sûr à Tchekhov comme le souligne la quatrième de couverture mais surtout l’on se réjouit de découvrir la voix singulière d’un jeune auteur, metteur en scène et comédien.
Mérédith Le Dez, Le Cri de l'Orme, 23 juin 2016
Personnage(s)
  • 3 homme(s)
  • 3 femme(s)
Durée

90 minutes