éditions Théâtrales

Édition papier (2000) 22,90 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/04/2017

Théâtre complet, tome V
Musique / La Censure / Oaha, la satire de la satire / La Pierre philosophale

Traduction
Dans son théâtre, Wedekind voulait « graver les phrases comme des mots vivants dans les âmes », disait Heinrich Mann, pour qui l’auteur de Lulu n’était pas seulement un poète bohème et un briseur de tabous, mais un « pionnier en littérature de la carrure de Flaubert au seuil de l’époque moderne ». Et, de fait, Wedekind a largement influencé le théâtre expressionniste et marqué les auteurs du XXe siècle, à commencer par Bertolt Brecht.

Vingt et une pièces sont publiées en sept volumes. L’ordre retenu est l’ordre chronologique des premières publications dans l’édition allemande.
Dans la presse
Ces traductions restituent un extraordinaire ton de défi et de modernité et une époque qui fascine à la fois par son éloignement et sa modernité.
Gilles Costaz, Le Magazine Littéraire.

Placée sous le signe du désir et de la liberté, l’œuvre de Wedekind est un prisme sans fond.
Odile Quirot, Le Nouvel Observateur
Édition sous la direction de Jean-Louis Besson
Soutiens
  • Ouvrage traduit et publié avec le soutien de la Maison Antoine Vitez.

Détail des textes présents dans ce livre

Musique

Texte original en allemand traduit en français par
Klara voulait devenir une grande cantatrice wagnérienne et la voici enceinte de son professeur de chant. Condamnée pour avoir eu recours à une faiseuse d’anges, en fuite, puis en prison, libérée et de nouveau « recueillie »… et de nouveau enceinte des mêmes œuvres, elle assiste pour finir à la mort de son bébé.

Le pédagogue et son épouse, l’ami catastrophique, une vieille mère sublime, le docteur et son geôlier sont les autres personnages de cette féroce « étude de mœurs en quatre tableaux » dont le dernier s’intitule « Le malheur du ridicule ». La pièce la plus méchante, la plus percutante de son auteur.
Personnage(s)
  • 3 à 7 personnages

La Censure

Texte original en allemand traduit en français par
Wedekind a joué avec la censure tout au long de son œuvre. C’est pourquoi il en fait ici le thème principal de sa pièce.

Son personnage, auteur dramatique trop souvent censuré, échange ses réflexions avec un représentant ecclésiastique. L’intrigue amoureuse prendra-t-elle le pas sur l’interdit religieux et politique ?
Personnage(s)
  • 4 personnages

Oaha, la satire de la satire

Texte original en allemand traduit en français par
Sterner, un patron de presse imbécile imperméable à l’humour tente de faire fortune avec Till l’espiègle, un journal satirique. Son but ultime : se faire interdire de publication par le procureur ! Son caractère vénal le pousse à exploiter ses collaborateurs en leur payant une misère chaque bon mot publié. Mais, une mutinerie menace : alliés à un mystérieux nain sourd, muet, rigolard et helvète de surcroît, à la naïve et riche épouse de Sterner et à une jeune nymphomane, ses collaborateurs le mènent à la ruine.

Une nouvelle galerie de personnages colorés comme les affectionnaient Wedekind.
Personnage(s)
  • 14 personnages

La Pierre philosophale

Texte original en allemand traduit en français par
Dans La Pierre philosophale (rédigée en 1909), l’alchimiste Basile, retiré au fond de son château, n’est pas sans évoquer un Faust wedekindien. Opposé à une figure d’inquisiteur, confronté à de faux fils spirituels, malmené par Lamia (le monstre ou l’amie ?), nargué par son bouffon, le vieux maître joue à qui perd gagne avec le monde, enjeu de sa maîtrise.

Une œuvre testamentaire avant l’heure, dirait-on, que l’auteur a voulue de bout en bout en vers, suprême défi, suprême distance. Le sous-titre de la pièce, « Le luth, l’arbalète et le fouet » renverrait au chant, au trait d’esprit et à la violence.
Personnage(s)
  • 6 personnages