éditions Théâtrales Jeunesse

Ces filles-là

de Evan Placey

Carnet artistique et pédagogique

L’une des difficultés bien particulières d’une structure chorale comme Ces filles-là est la répartition du texte qui, contrairement à une pièce à la dramaturgie plus classique, reste à faire. Il existe pour cela plusieurs pistes à envisager en fonction du nombre d’élèves :

  • demander tout simplement aux futurs acteurs quels sont les passages qui les ont interpellés et ceux qu’ils ont envie de défendre sur scène. Cela donnera une première ébauche quant aux éléments à supprimer et ceux à conserver ;
  • répartir le temps de parole entre les élèves, que chacun puisse avoir un temps de petit monologue pour exercer sa mémoire et son jeu d’acteur. Afin de créer des effets, on peut aussi mettre en place des passages de voix selon les principes vus dans le travail sur les formes du discours ;
  • réfléchir au fait que la dramaturgie de la pièce permet d’avoir deux phrases qui se suivent et se contredisent, par exemple, p. 22) :

    Et cela me fait du bien que mes seins soient plus gros que les siens
    Et cela me fait du bien que mes seins soient plus petits que son énorme paire disproportionnée

    car elles ne sont manifestement pas prononcées par la même personne ;

  • une bonne répartition des voix (voix qui se ressemblent, voix différentes, voire masculines/féminines en fonction des membres du groupe) permet de mettre en valeur les nombreuses anaphores du texte (anaphore : figure de style qui consiste à commencer des phrases ou des vers par le même mot ou groupe de mots). Par exemple, p. 61 :

    Je déteste mes oreilles qui dépassent.
    Je déteste mes lèvres minuscules.
    Je déteste mon duvet au-dessus des lèvres.
    [...]

Il faut donc être attentif à la répartition des voix mais aussi au rythme de la pièce car le texte est basé sur une alternance de petites histoires (celle de la Fille aux casque et lunettes d’aviateur par exemple) au sein d’une histoire plus longue (celle de la photo de Scarlett) et une alternance de répliques courtes et de brefs monologues. Il faudra donc veiller à ce que le principe « une phrase par acteur », dans les passages rapides, ne soit pas systématique afin de ne pas ennuyer les spectateurs.