éditions Théâtrales Jeunesse

Émile et Angèle, correspondance

de Françoise Pillet

de Joël Da Silva

Carnet artistique et pédagogique


Carnet mis en ligne en novembre 2019.

Carnet rédigé par Alexis Penaud, chercheur et animateur de théâtre pour enfants.

Pièce coup de cœur de la bibliothèque municipale de Lyon - arts vivants.

La pièce

Angèle, onze ans, parisienne. Émile, même âge, québécois. D’un exercice imposé par des maîtresses inspirées, ces deux-là créent une drôle de correspondance. L’océan qui les sépare n’endigue pas leur flot d’écrits. Tout y passe : de la lettre au fax jusqu’aux courriels.

De cette relation épistolaire, que la modernité rend immédiate, surgiront mille jeux et une découverte sensible de leurs univers réciproques.

Grâce à une approche originale de l’écriture à quatre mains, Françoise Pillet et Joël da Silva ne font pas toute une scène de cette histoire, mais la prennent plutôt au pied de la lettre (d’amour, d’amitié ?)

L’auteur et l’autrice

Joël da Silva

Joël da Silva est auteur et comédien. Né à Montréal, il étudie le jeu de l’acteur et travaille dans des collectifs, puis crée sa propre compagnie Le Théâtre Magasin.

L’œuvre de Joël da Silva, rigoureusement ludique, cherche à interpeller à la fois l’enfant et l’adulte en proposant des aventures de l’esprit.

Françoise Pillet

Écrivaine et metteuse en scène, Françoise Pillet a dirigé le centre dramatique national pour l’enfance et la jeunesse La Pomme verte (Sartrouville). Puis, reprenant sa liberté d’artiste itinérante, elle a créé Françoise Pillet et Cie.

Quarante-six spectacles jalonnent son parcours (écriture et mise en scène). Sur scène, elle croise son écriture avec celles d’autres auteurs et se confronte aux univers artistiques de photographes, peintres, musiciens… Sans délaisser les scènes des théâtres, elle aime inscrire ses créations dans des lieux du quotidien (appartements, halls de théâtre, couloirs d’école…), et sur des temps éclatés ou étirés (un jour, une semaine…).

Son travail sur les formes de la représentation l’amène à diversifier les rencontres avec le public des enfants en questionnant sans cesse le rapport entre l’enfance et la création artistique.

En 1998, avec les autrices de théâtre Dominique Paquet et Karin Serres, elles fondent le collectif Coq Cig Gru. Elles visent à provoquer des situations de création littéraire, en particulier en direction du jeune public. L’aventure dure jusqu’en 2004.
L’écriture de Françoise Pillet a rencontré  :

  • L’opéra  : Papageno ou la Flûte enchantée, Figaro, peintre en bâtiment, Les Gorges du loup  ;
  • La photo  : Même les chaussures dorment, Anciennement chez Louise, Mise au point virgule  ;
  • La peinture  : Comme un drap roulé en boule  ;
  • Le théâtre d’objet  : La partie commencera à l’heure, Quand les mains murmurent  ;
  • L’écriture à quatre mains  : Émile et Angèle, correspondance (avec Joël da Silva, « Théâtrales Jeunesse »), 3 000 petits pois (avec Karin Serres).

Elle écrit pour les enfants et les adolescents  : Molène (« Théâtrales Jeunesse »), De la pizza sauvage (Éditions Théâtrales), Quand les mains murmurent, Amours et minuterie, Salut Nelson, Ramassage polaire («  Théâtrales Jeunesse  »), Chatouiller la cousine…  ; et pour les adultes  : Les imbéciles font la comédie