éditions Théâtrales Jeunesse

Les Discours de Rosemarie

de Dominique Richard

Carnet artistique et pédagogique

Une fois que la différence entre dialogue et monologue est bien acquise par les élèves, ils pourront passer par un temps de lecture des discours à haute voix qui sera l’occasion de travailler les techniques d’expression orale, utiles pour tous les examens oraux auxquels les élèves seront confrontés. Il s’agit de se concentrer sur plusieurs points qui seront plus ou moins appuyés en fonction du niveau :

  • l’attitude (se tenir droit, ne pas croiser les bras…) ;
  • le regard (ne pas regarder trop longtemps son papier, regarder chaque spectateur…) ;
  • la parole (parler assez fort mais ne pas crier, varier le ton…) ;
  • le geste (éviter les gestes parasites, trouver des gestes qui soulignent le propos…).

La ponctuation peut être un bon fil conducteur : les virgules permettent de reprendre son souffle et rythmer le texte, les points d’interrogation demandent à ce que l’intonation monte alors que les points exigent l’inverse. Le deuxième discours comporte une ponctuation variée et, une fois que les règles de lecture sont acquises, les élèves peuvent s’amuser à bouleverser leur lecture : par exemple, donner une intonation descendante à un point d’interrogation change la prononciation d’une question mais aussi son écoute.