éditions Théâtrales Jeunesse

Les Enfants de Médée

de Suzanne Osten

de Per Lysander

Carnet artistique et pédagogique


Œuvre de référence sélectionnée en 2013 par l’Éducation nationale pour les collégiens (3e/2de).
Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre

Carnet pédagogique rédigé par Vinicius Coelho, comédien, traducteur et formateur en milieu scolaire, publié en avril 2019.

Le texte

(À partir de 12 ans)

Les Suédois Suzanne Osten et Per Lysander revisitent avec brio le mythe de Médée.

Médée et Jason sont ici des parents en pleine crise : le chef des Argonautes a jeté son dévolu sur Créuse et veut quitter le foyer. Petite Médée et Petit Jason, âgés de 9 et 5 ans, figurent les enfants du couple. Ils revivent le drame à travers leurs peluches, sous le regard de leur nourrice qui tente de détourner leur attention d’enfants.

Si certains épisodes du mythe fondateur sont abordés, comme la folie de Médée, l’inconstance de Jason, la mort des enfants en parabole, le propos est davantage de parler de la famille aujourd’hui, du désamour des parents qui reste un mystère pour les enfants.

Un texte très contemporain, mais déjà un classique du théâtre pour la jeunesse.

Les auteurs

© Andreas Lafolie

Née en 1944 à Stockholm, Suzanne Osten est metteuse en scène, autrice et réalisatrice. Elle dirige Unga Klara, la scène jeunesse du Théâtre de la ville de Stockholm. Depuis près de 40 ans, elle a créé la plupart des spectacles jeune public en Suède.

Per Lysander, né en 1944 en Suède, est scénariste, écrivain, et directeur de théâtre. Il a dirigé le théâtre de la ville de Götteborg de 1989 à 1992, avant de devenir directeur dramatique de l’Institut dramatique de Stockholm.

À propos de la traductrice

Marianne Ségol-Samoy est née en Normandie. Comédienne et traductrice, elle est titulaire d’une double maîtrise de français langue étrangère et de lettres scandinaves. Après plusieurs années passées sur scène en tant que comédienne, elle se lance dans la traduction de littérature suédoise. Passionnée par l’écriture dramatique contemporaine, elle se rend régulièrement en Suède pour découvrir des créations, rencontrer des auteurs, des directeurs de théâtre et des agents. L’intérêt de ces va-et-vient entre deux pays, entre deux langues, est de permettre la rencontre de deux cultures et de deux traditions théâtrales aussi riches que complémentaires. Elle a traduit à ce jour une trentaine de pièces, dont une dizaine pour le jeune public, et une trentaine de romans, dont une dizaine pour la jeunesse. Outre Jonas Hassen Khemiri, elle traduit des auteurs de théâtre comme Sara Stridsberg, Suzanne Osten, Rasmus Lindberg, Staffan Göthe, Erik Uddenberg, Ann-Sofie Bárány, Malin Axelsson… et des auteurs de romans comme Henning Mankell, Håkan Nesser, Per Olov Enquist, Katarina Mazetti, Astrid Lindgren, Stefan Casta, Mats Wahl, Annika Thor, Per Nilsson…

Membre fondatrice de LABO/07 (réseau d’écritures théâtrales internationales d’aujourd’hui), elle a codirigé avec Karin Serres les Cahiers de la Maison Antoine-Vitez n° 10, Étonnantes écritures européennes pour la jeunesse (2013, Éditions Théâtrales).

Elle coordonne le comité nordique de la Maison Antoine-Vitez, centre international de la traduction théâtrale.