éditions Théâtrales

Édition papier (2003, 1e éd. 1986) 17,50 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 14/06/2017

Algérie 54-62 / Et pourtant ce silence ne pouvait être vide

Ces deux textes écrits il y a plus de vingt ans annoncent la naissance d'une écriture poétique nouvelle pour le théâtre contemporain. Le théâtre comme une matière sensible pour appréhender les réalités sociales et l'histoire du monde.
Dans la presse
Jean Magnan, un auteur important à plus d’un titre : pour son talent poétique, pour la qualité théâtrale et la modernité de son écriture.
Colette Godard, Le Monde.
Durée

75 minutes

Droits de représentation

Les droits de représentation sont gérés par l’Agence Althéa

Détail des textes présents dans ce livre

Algérie 54-62

Avec Algérie 54-62, Jean Magnan tente de raconter son pays, en proie à la tragique guerre coloniale ; avec le recul du temps, des souvenirs, des images remontent dans sa mémoire, par fragments ; un « parcours sensible » d’un pays aimé. Une façon de raconter l’Histoire en marche qui fut et reste aussi la nôtre.
Durée

90 minutes

Et pourtant ce silence ne pouvait être vide

Au départ de ce texte, un fait-divers : le 2 février 1933, au Mans, la femme et la fille d’un avoué à la retraite sont violemment assassinées par leurs deux bonnes, domestiques exemplaires en sept ans de service… Au procès, la cadette déclarera simplement : « On ne se parlait pas ». Et pourtant ce silence ne pouvait être vide
Durée

60 minutes