éditions Théâtrales

Édition papier (2018) 11,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 18/06/2018

Federico(s)

Quatre générations différentes de Federico(s) renouent avec la parole oubliée des victimes de la barbarie des hommes. Des décombres fumants de la guerre d’Espagne, Filip Forgeau extrait les bribes d’une histoire que les enfants des républicains ont vécue dans le silence et la passivité complices des autres gouvernements d’Europe. Alors que le franquisme prend le pouvoir, ceux qui incarnaient le « péril rouge » font l’objet d’une répression sanguinaire.
À travers les lettres qu’ils reçoivent, et alors qu’ils ont décidé de parler des horreurs de cette période dictatoriale où les enfants des rouges sont volés et élevés dans l’adoration aveugle de la nation et le déni des idéaux de leurs parents, des morceaux de mémoire et de souvenirs viennent reconstituer peu à peu le puzzle éclaté de leur passé familial trop longtemps tu.
Une pièce nécessaire contre l’oubli de la folie monstrueuse des hommes, qui peut être portée par une ou plusieurs voix.
Dans la presse
C’est un texte superbe et terrifiant qui, en évoquant ce qui s’est passé en Espagne sous Franco, met en évidence la peur qui existe toujours pendant les dictatures qui dramatiquement perdurent encore de nos jours C’est une pièce qui réveille nos désirs de révolte pour préserver notre liberté d’expression, si précieuse mais si fragile, si nous ne nous mobilisons pas au quotidien.
Brigitte Aubonnet, Encres vagabondes, (juin 2018)
Personnage(s)
  • 1 homme(s)
  • ou 4 hommes, 1 (voix de) femme
Soutiens
  • Publié avec le concours du Centre national du livre
Durée

90 minutes