éditions Théâtrales

Édition papier (2004) 9,60 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/04/2017

La Bancale se balance

Les jours se succèdent et peu à peu arrivent les images
Les vieilles images...
Et en superposé les nouvelles...
C’est comme des diapos corrigées
Où l’ancien et le nouveau visage glissent l’un sur l’autre Jusqu’à la confusion... Le pantalon en bas des fesses perchée sur ses talons hauts, prisonnière, la marche entravée, le manteau dissimulant la nudité des fesses, le béret sur la tête qui semble rougir tout seul, non, il ne la prend pas là dans le salon, non, au milieu des bouquets flétris et des vieilles reliques, non, il passe une main, juste une main, tâte le creux, le chaud, sent l’humide, s’attarde, repère, dessine la forme par-dessus la forme puis retire la main et rigole « elle est contente, hein, comme elle est contente... » La bancale ne l’est plus, oui elle ose balancer son passé, elle ose parler. Alors elle balance sa parole en avant devant ceux-là qui l’écoutent pour « mourir de ne pas mourir » ou plutôt désirer le désir de vivre.
Nouveauté 2004
Personnage(s)
  • 1 narrateur
Soutiens
  • Ouvrage publié avec le concours de la SACD