éditions Théâtrales

Édition papier (2019) 12,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 27/02/2019

Les Africains / Samo, Tribute to Basquiat

Ces deux textes interrogent avec force les identités en Afrique et en Amérique, où le Noir est renvoyé à son exotisme fantasmé et à sa supposée étrangeté.

Détail des textes présents dans ce livre

Les Africains

Dans le salon de coiffure d’un centre commercial, des hommes et des femmes échangent les dernières nouvelles des voisins : l’un d’eux est devenu ministre ; Nolivé aime un homme que sa famille rejette ; un petit garçon s’est perdu dans les allées… Pendant ce temps, le supermarché diffuse des annonces promotionnelles, et un groupe de déplacées climatiques rêve d’un ailleurs au-delà des rives. Ce texte puise avec bonheur à toutes les sources du théâtre (comédie, tragédie, chœur antique, vaudeville) pour brosser le portrait saisissant d’Africains d’aujourd’hui pris entre traditions et mondialisation.
Dans la presse
“Les Africains incarne la recherche de l'identité originelle des habitants du continent noir, désormais “acteurs” de l'histoire du monde. Il le fait avec des registres linguistiques et dramatiques disparates, dans des genres différents et des formes allant du dialogue à la confession en public ; de l'échange entre parents et enfants à la publicité. Les dix épisodes alternent entre un style exubérant et fragmenté et un style jazz rythmé et rhapsodique. Koffi Kwahulé inclut, parfois de façon libre et aléatoire, la chanson Sinnerman, de Nina Simone.”
Di Gianni Poli, sur http://drammaturgia.fupress.net (février 2019)
Personnage(s)
  • 2 homme(s)
  • 1 chœur de femmes

Samo, Tribute to Basquiat

Samo, Tribute to Basquiat offre une évocation poétique du peintre Jean-Michel Basquiat. Né en 1960 à Brooklyn, adolescent en rupture, il se consacre à la musique et tague les murs de Manhattan. Traversé par la musique et la danse, ce texte témoigne de la frénésie et de l’urgence de création qui habitaient cet artiste-météore dont l’œuvre est une critique acerbe de l’Amérique.
Dans la presse
"Samo, Tribute to Basquiat pourrait être qualifié de poème dramatique, et est le résultat de l'identification fictive de l'auteur avec le peintre de rue, artiste de la contre-culture américaine des années soixante et quatre-vingt. Kwahulé puise toujours dans son monde natal des variations habiles - selon le rythme jazz qui guide chaque écriture pour la scène - autour du détachement des origines, qui se fait sous l’influence de la société de consommation, critiquée avec sévérité et sarcasme. L'aspiration avouée qui prévaut est le vol vers "l'autre rive", loin de l'Afrique, pour beaucoup de personnes tentées par la santé et le succès."
Di Gianni Poli, sur http://drammaturgia.fupress.net (février 2019)
Personnage(s)
  • 2 homme(s)