éditions Théâtrales

Édition papier (2001) 30,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/04/2017

  • Collectif

Théâtre Hongrois Contemporain

Traduction
À l’occasion de Magyart, saison hongroise en France (2001/2002), une sélection de six pièces représentatives du foisonnement et de la vitalité du théâtre hongrois contemporain. La littérature dramatique hongroise est un art mêlé : les formes, les styles, les genres venus de toute l’Europe cohabitent, avec une manière bien magyare d’écrire, forgée à l’aune d’une histoire mouvementée.
Dans la presse
" Un mélange entre violence et dérision qui dégage une belle vitalité. "
Laurence Cazaux, Le Matricule des Anges
Soutiens
  • Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre et le soutien de Magyart, Saison hongroise en France. Ouvrage traduit et publié avec le soutien de la Maison Antoine Vitez.

Détail des textes présents dans ce livre

Le Froussard

Texte original en hongrois traduit en français par
Les monstres ont pris le pouvoir et s’apprêtent à envahir la Forêt. La bibliothèque, lieu de la pensée résistante, les tient en échec. Froussard, le conteur bibliothécaire s’est enfermé chez lui, renonçant à raconter des histoires. Mais une fois sa bibliothèque détruite, il apprend à vaincre sa peur et à résister aux monstres grâce à la magie des mots.

Une belle métaphore destinée à tous les publics sur le rôle de la culture dans le combat pour la liberté. Une écriture faite de dialogues vifs et de personnages hauts en couleurs, un riche matériau pour la scène par l’auteur de Sous les yeux des femmes garde-côtes.
Personnage(s)
  • 9 homme(s)
  • personnages et spectres à volonté
Genre(s)
Durée

90 minutes

Helga la folle

Texte original en hongrois traduit en français par
Dans une petite ville de Bavière, au XIVe siècle, l’honorable famille Koch abrite sous son toit une fille adoptive, simple d’esprit : Helga la folle. Une nuit, tous les membres de la famille sont assassinés, sauf Helga. On arrête alors un beau jeune homme, Himmel, qui a passé la nuit dans la chambre de la jeune fille. Il est suspecté et jeté en prison. L’enquête sera menée sous l’autorité du Prince qui se méfie de la justice populaire…

Une belle fable à caractère universel sur les relations sociales au sein d’une communauté. Une superbe matière pour un théâtre qui renoue avec le conte.
Durée

90 minutes

Le Bourreau de Longwy

Texte original en hongrois traduit en français par
Nous sommes pendant la révolution française en juillet 1794. Roch est bourreau à Longwy. Bon citoyen, bourgeois respectueux des lois et craignant Dieu, il va voir son existence bouleversée par sa nomination brutale à Paris, projeté dans le maelström de l’agitation révolutionnaire et l’absurdité de la bureaucratie.

Une construction en tableaux rappelle la comédie de tréteaux. Une dramaturgie picaresque autour d’un personnage populaire qui traverse l’histoire et qui est traversé par elle.
Personnage(s)
  • 41 homme(s)
  • 12 femme(s)
  • 1 enfant(s) et adolescent(s)
    • 1 fille(s) et adolescente(s)
Genre(s)
Durée

100 minutes

Dent pour dent

Texte original en hongrois traduit en français par
Dans le salon d’un château sur la côte italienne, trois hommes, deux dramaturges et un musicien, sont venus livrer une opérette à leurs commanditaires ; tandis qu’ils évoquent les difficultés de bien démarrer une pièce de théâtre, ils sont les témoins involontaires d’une scène d’amour illégitime entre l’acteur et la jeune première… Répétition de théâtre ? Réalité ? Les ressorts dévoilés de cette situation de vaudeville constitueront la matière de la pièce, Dent pour dent, qu’ils sont en train d’écrire et de répéter en direct sur la scène.
Durée

120 minutes

Un, deux, trois !

Texte original en hongrois traduit en français par
Lydia, jeune fille de milliardaire, est tombée amoureuse d’un chauffeur de taxi qu’elle a épousé contre l’avis de sa famille. Une heure suffira au banquier tuteur de la jeune fille pour transformer le jeune prolétaire syndicaliste en riche héritier. Un ballet vif réglé comme du papier à musique fera se succéder toutes les figures de la grande vie, à l’issue duquel nos deux jeunes mariés seront prêts pour la vie de riches.
Personnage(s)
  • 17 homme(s)
  • 6 femme(s)
Genre(s)
Thème(s)
Durée

90 minutes

Jeudis festifs

Texte original en hongrois traduit en français par
Chaque semaine Zsuzsa, une femme d’une soixantaine d’années, organise un repas avec ses ami(e)s. Ce jour-là, se joignent au groupe le père de Zsuzsa, ses filles et son petit-fils. La réunion est l’occasion d’évoquer les souvenirs des temps passés, et de revivre les temps heureux de l’époque où elles étaient courtisées et adulées. Les habitudes semblent figées et se reproduiront chaque jeudi, comme dans un musée vivant où les uns et les autres attendent la mort, vestiges d’un monde bourgeois finissant.
Personnage(s)
  • 4 homme(s)
  • 6 femme(s)
  • 1 enfant(s) et adolescent(s)
    • 1 garçon(s) et adolescent(s)
Thème(s)
Durée

90 minutes