éditions Théâtrales Jeunesse

Il a beaucoup souffert Lucifer

de Antonio Carmona

Carnet artistique et pédagogique


Carnet mis en ligne en octobre 2020, et rédigé par Thomas Roy,comédien et étudiant-chercheur en études théâtrales.

Le texte

Un orphelin de dix ans est surnommé Lucifer par ses camarades de CM2 qui lui font vivre un enfer. Humiliations, moqueries, violences physiques, tout y passe. Même l’institutrice s’y met, aveuglée par Gabriel, le meneur du supplice et ancien meilleur ami de Lucifer.

À la maison, le garçon ne dit rien à sa grand-mère et préfère l’aider à construire des châteaux de cartes. En classe, plutôt que de sortir les cornes, il choisit d’étudier son bourreau à la loupe pour mieux le comprendre. Car après tout, c’est peut-être Gabriel qui va mal ?

Antonio Carmona aborde le harcèlement scolaire et la cruauté des enfants avec un sens aigu de la légèreté et de l’espoir, qui nous donne envie de croire en des lendemains meilleurs.

L’auteur

Antonio Carmona est né en 1991 à Nîmes, dans le sud de la France. Il s’est d’abord formé au jeu d’acteur au Conservatoire d’art dramatique de Marseille, avant de suivre une formation d’artiste clown à l’école du Samovar à Paris.

En 2012, il fonde la compagnie Si Sensible, dont il assure l’écriture des spectacles. En tant qu’auteur, il est publié dans la collection « Théâtrales Jeunesse » pour Les Pieds sous la table (paru dans le recueil Divers-cités 2), Le cœur a ses saisons, Maman a choisi la décapotable et Il a beaucoup souffert Lucifer.

Maman a choisi la décapotable a reçu le Prix Les jeunes lisent du théâtre 2018, ainsi que le Prix des Lecteurs de Théâtre du Cher 2018-2019, et a notamment été repéré par le Prix Annick-Lansman 2016, le Théâtre national de Toulouse et le comité de lecture ALT.

Le cœur a ses saisons et Maman a choisi la décapotable ont été traduits en anglais par Simon Scardifield.

En dehors de ces publications, Antonio répond aussi à des commandes d’écriture pour différentes structures et compagnies de théâtre, et anime régulièrement des ateliers d’écriture et de mises en voix à destination du public scolaire.

De janvier à juin 2019, il est auteur en résidence de médiation culturelle (dispositif DRAC) dans une quinzaine de classes à Montreuil (93).

En 2020, pour Olivier Letellier (Théâtre du Phare), il écrit deux pièces à destination d’un public de maternelles, Nathan Longtemps et Bastien sans main, créées à l’automne 2020 dans une forme mêlant théâtre de récit et cirque.

En 2020-2021, il est l’auteur associé à THEA, l’action nationale d’éducation artistique conçue et mise en œuvre par l’Office central de la Coopération à l’École (OCCE).

Ses textes oscillent malicieusement entre humour grave et mélancolie bondissante.