éditions Théâtrales

Édition papier (2018) 17,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 18/04/2018

B. Traven

B. Traven, troisième volet de la « trilogie fantôme » de Frédéric Sonntag, achève le cycle commencé avec George Kaplan et Benjamin Walter.
B. Traven fut un écrivain aussi célèbre que mystérieux, qui aura organisé toute sa vie sa disparition à grands coups de pseudonymes et de fausses identités.
B. Traven est un texte aux allures de roman d’aventure ou de film policier des années 1950 dans lequel l’auteur s’amuse à jouer des époques et des styles. Il compose une enquête haletante sur les traces littéraires et historiques de cette figure qui aurait eu mille vies si toutes les pistes qui portent son empreinte s’avéraient. Mais où sont le vrai, le faux, le spectacle, le simulacre ? Avec cette pièce qui se dévore comme un polar, Frédéric Sonntag entraîne lecteurs et spectateurs dans une course échevelée à la poursuite de personnages qui ont fait et défait l’histoire politique et artistique du monde, des années 1910 aux années 2000, de l’Allemagne au Mexique en passant par la France, la Russie, les États-Unis ou le Canada.
B. Traven est ici et maintenant, comme hier et ailleurs : actrices et acteurs trouveront là une matière de jeu rare et foisonnante, avec l’envie inextinguible de fouiller encore la malle aux souvenirs.
Dans la presse
Les pièces précédentes étaient déjà remarquables, celle-ci est tout bonnement formidable.
Gilles Costaz, Politis, avril 2018, article complet ici.

Dans un double mouvement d'une chronologie qui mène d'avant en arrière, d'arrière en avant, Frédéric Sonntag joue de tous les registres de la réalité et de la fiction, du faux et du vrai qui s'entrelacent, se confondent, en même temps que les espaces et les époques.
Didier Méreuze, La Croix, avril 2018, article complet ici.

L'impeccable narration ouvre sur une réflexion philosophique et politique sagace, qui rappelle que les identités sont toujours multiples et que l'assignation est un piège stérile et haineux.
Catherine Robert, La Terrasse, mars 2018, article complet ici.

On est totalement embarqué par cette histoire à tiroirs dont l'auteur tire les fils avec une audace folle. B. Traven vient clore la Trilogie fantôme, imaginée par Frédéric Sonntag. Ce dernier opus nous fait traverser un siècle de guerres et de révoltes sociales et politiques. Un spectacle érudit, rocambolesque et complètement déjanté.
Marie-José Sirach, l'Humanité, avril 2018, article complet ici.

Article de Mathieu Perez pour Le Canard Enchaîné (mars 2018), article de Philippe Chevilley pour Les Échos (mars 2018) à lire ici, article d'Orélien Péréol pour Agora Vox (avril 2018) à lire ici, article de Mireille Davidovici pour le Théâtre du Blog (mars 2018) à lire ici, article de Martine Piazzon pour Froggy's Delight (mars 2018) à lire ici, article de Théodore Lacour pour Un fauteuil pour l'orchestre (mars 2018) à lire ici.

La Dispute d'Arnaud Laporte, France Culture, 36 : 56


La pièce est également coup de cœur d'Arte.
Personnage(s)
  • 38 homme(s)
  • 15 femme(s)
  • 1 enfant(s) et adolescent(s)
  • ou 8 acteurs (4 femmes, 4 hommes) et 2 musiciens
Durée

120 minutes