éditions Théâtrales

Édition papier (2018) 6,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/09/2018

Fondre
Partition ouverte pour des jeunes gens qui ont froid

Cette « partition ouverte pour des jeunes gens qui ont froid » met en scène un groupe d’adolescent.e.s tentant la traversée vers un territoire dont l’accès leur est interdit. Juchés sur des bouts de banquise, ils espèrent dériver jusqu’à la terre promise.
Allégorie du parcours des migrants contraints de côtoyer la mort à un âge où l’on découvre habituellement l’amour, Fondre touche par son minimalisme et sa profonde humanité.
Dans la presse
Guillaume Poix, jeune auteur et metteur en scène de 32 ans, nous offre un texte court et épuré. [...] L'auteur imagine une sorte de fin du monde. C'est la nuit, le temps s'immobilise, il fait très froid, chaque voix de la partition est figée sur un bout de banquise à la dérive. [...] On pense au Radeau de La Méduse, au mythe de Jonas ou au Titanic. Cette proposition est une belle métaphore de notre monde. La situation des migrants qui cherchent un Eldorado au péril de leur vie est clairement évoquée. [...] Mais la banquise qui fond raconte également le réchauffement climatique et notre monde à la dérive avec le retour du chacun pour soi, comme dans un naufrage.
Laurence Cazaux, Le Matricule des anges, n°196 (septembre 2018)

L'écriture minimaliste, composée de dialogues très courts accompagnés pour seules indications scéniques du rappel régulier de la glace qui se disloque, donne une grande force au propos dénonçant les tragédies migratoires.
Tiphaine Le Roy, théâtre(s) (automne 2018)
Prix & récompenses
Prix Godot du Festival des Nuits de l’Enclave 2018
Personnage(s)
  • groupe d'adolescent.e.s
Durée

30 minutes