éditions Théâtrales

Édition papier (2019) 8,50 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 26/02/2021

Isadora comme elle est belle et quand elle se promène

Il y a Isadora, dans sa robe rouge et blanc, prise entre le grand bleu du ciel et le gris lumineux de la ville. Et puis il y a ce soleil qui lui monte à la tête et allonge les ombres des passants, de ceux et celles qu’elle rencontre au fil de sa promenade, de ces créatures fabuleuses qu’elle imagine. Elle y croise des chiens sauvages qui lui lèchent les mains, des gazelles aux sabots rapides qui la font danser, des pingouins en rangs serrés qui font semblant de ne pas la regarder, et le garçon cheval qui la confronte brusquement à la sexualité.
Isadora oublie peu à peu ce pour quoi elle était sortie : aux framboises à rapporter à sa mère, elle préfère les fruits défendus et les couleurs de la rue.
Ce texte théâtral en forme de promenade initiatique laisse la part belle aux rêves et aux interprétations de chacun. Imprégné d’images et de sensualité, le monologue s’affranchit de toute règle et donne au lecteur et au spectateur des envies de liberté.
Dans la presse
"Isadora court les rues à la recherche de framboises pour sa mère. Étrangère à la ville, elle se laisse emporter par un flot de nouveautés jusqu’à oublier son but premier : elle rencontre des chiens qui chatouillent ses mains, un garçon-cheval qui lui fait découvrir l’amour [...]. Sur la chaussée baignée de soleil, Isadora court et court encore, et nous entraîne dans une valse sensible. Un monologue poétique récompensé du prix Jean-Jacques Lerrant des Journées de Lyon des Auteurs de théâtre 2018."
L'avant-scène théâtre, automne 2019
Prix & récompenses
Texte lauréat du prix Jean-Jacques Lerrant des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2018
Pour aller plus loin : un article de Christian Taponard dans le numéro 9 d'Aparté est à découvrir ici.
Personnage(s)
  • 1 comédien.ne à 1 chœur
Soutiens
  • Publié avec le concours des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre