éditions Théâtrales Jeunesse

Édition papier (2021) 8,00 € acheter chez nos libraires
fiche modifiée le 08/06/2021

Pingouin (discours amoureux)

À partir de 8 ans
Amazone s’ennuie et veut jouer à l’amour. Mais Abélard refuse : il a déjà une amoureuse. Pour lui, on ne badine pas avec l’amour, c’est une affaire sérieuse et compliquée ; pour elle, c’est une fête, un manège qui fait tourner la tête. Intrépide et espiègle, Amazone insiste. Mais quand Abélard lui parle d’engagement et d’éternité, c’est elle qui fuit. Qui s’y frotte s’y pique ! Ainsi, d’observations en expérimentations, ces deux-là questionnent le langage et les codes amoureux. Pour mieux les réinventer…
Avec poésie et humour, Sarah Carré explore la relation amoureuse dans des fragments de discours à hauteur d’enfant. Un texte joyeux qui donne envie de jouer à aimer et d’aimer en jouant !
Dans la presse
"[...] Dans Pingouin, [Sarah Carré] reprend [le] principe du dialogue entre deux personnages pour traiter le thème de l’amour. Le clin d’œil à Roland Barthes et à ses Fragments d'un discours amoureux est à peine voilé. Chaque scène, très courte, a pour titre une expression ou un proverbe revisité qui accentuent l’humour et la poésie omniprésents dans le texte. Qu’on lise cette pièce à voix haute ou en silence, on se délecte des échanges entre les deux personnages, de l’indépendance et de la facétie d’Amazone, tout en réfléchissant au sentiment amoureux, topos absolu de la littérature depuis la nuit des temps.[...]"

Marilyne Duval, pour la revue Lecture Jeune

"[...] Amazone s'ennuie. Elle veut jouer. Jouer à l'amour. Abélard est justement là. Mais, pour lui, l'amour est tout sauf un jeu. D'ailleurs, Abélard a déjà une amoureuse, et il prend cela très au sérieux. Lorsqu'Amazone insiste, Abélard résiste. Mais Amazone a plus d'un tour dans son sac pour parvenir à ses fins. Sauf qu'une fois Abélard conquis, il parle à sa belle d'engagement, d'amour éternel et de passion... Tout ce qu'il faut pour la faire fuir... Sarah Carré questionne ici les amours enfantines, bien loin d'être aussi anodines qu'il n'y paraît [...]"

Cyrille Planson, théâtre(s), (n°25 - printemps 2021)

"Quand Amazone rencontre Abélard elle lui dit d'emblée: «je t'aime ». Elle a envie de jouer à être amoureuse. Mais pour lui, l'amour n'est pas un jeu, c'est sérieux de languir et on ne dit pas «je t'aime » à n'importe qui. Alors Amazone lui offre son dessert contre un baiser. Abélard ne donne ni ses mots, ni sa bouche à une inconnue. Elle ne se décourage pas et entreprend de mieux connaître cet étrange garçon un tantinet désuet. Il attend sa fiancée, une certaine Éléonore qui lui a offert un anneau en plastique en gage d'amour éternel. Et pour faire passer le temps, d'un jeu à l'autre, la malicieuse Amazone entame la rigueur d'Abélard.
S'apprivoisant l'un l'autre, ils inventent leur propre parade amoureuse. Subtil, joyeux et profond !"

Fanny Carel, dans La revue des livres pour enfants (n°318 - avril 2021)


"[Le dialogue entre les deux personnages] tisse un jeu tant théâtral que langagier, autour du discours amoureux sous toutes ses formes : consumériste avec une critique des applications de rencontre sur catalogue, romantique, précieux, frivole... [...] Un texte à la sensuelle poésie, avec des mots à hauteur d’enfants pour parler d’amour, de désir et de séduction. La déconstruction des propos sentimentaux en un joyeux méli-mélo permet de questionner les stéréotypes, les codes culturels qui composent la mythologie amoureuse et romantique, les injonctions contemporaines au bonheur qui ne peut être solitaire, ou encore le zapping des rencontres numériques."

Revue InterCDI (n°291 - printemps 2021)
Prix & récompenses
Prix des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2020
Personnage(s)
  • 2 enfant(s) et adolescent(s)
    • 1 fille(s) et adolescente(s)
    • 1 garçon(s) et adolescent(s)
Soutiens
  • Publié avec le soutien des Journées de Lyon des auteurs de théâtre
Durée

60 minutes

Niveau(x)